Le millésime 2016 restera longtemps dans les mémoires.

 

Les vins de ce millésime sont excellents, en dépit des aléas climatiques qui nous ont gravement malmené vignes et hommes durant la campagne.

Un an après les vendanges, plus de doute, 2016, s’il est petit par sa quantité, est un grand millésime par sa qualité.

Publié le 28/05/2016
Publié le 28/05/2016

FRANCE 3 BOURGOGNE

LA GRELE A DEVASTE LE VIGNOBLE 

En l’espace de quelques instants, Frédéric et Céline Gueguen, viticulteurs à Préhy, près de Chablis, dans l’Yonne, ont perdu la quasi-totalité de leur récolte 2016.

 

Frédéric et Céline Gueguen possèdent un domaine de 22 hectares situés pour partie sur le vignoble de Chablis et pour partie sur le vignoble de l'Auxerrois.

"On fait un beau métier, mais c'est un métier qui fait souffrir"
La journée du vendredi 27 mai restera gravée dans leur mémoire. De violents orages accompagnés de pluie et de grêle se sont abattus sur une partie du vignoble chablisien. Les intempéries ont détruit la plus grande partie des vignes du domaine Gueguen

 


LA GRELE DEVASTE LE VIGNOBLE


LE GEL FAIT DES DEGATS le 28  AVRIL 2016





Dans le Chablis où le ciel est tombé sur les vignes, on vendange ce qui reste 

 

Pour le président de la Fédération de défense de l'appellation Chablis, Frédéric Guéguen, cette année maudite où les phénomènes climatiques ont eu "une intensité exceptionnelle", pousse les professionnels à "s'adapter".

"Contre le gel, on sait se défendre avec des systèmes par aspersion d'eau et des bougies mais contre la grêle, on n'était pas équipé dans le Chablisien mais on va le faire l'an prochain" avec notamment des canons anti-grêle, annonce-t-il en précisant qu'une expérimentation de filets est déjà en cours sur sept hectares de vignoble.

Au regard de la "qualité" des raisins qui sont parvenus à maturité, décrits comme "très tendres" et "sucrés", les regrets sont palpables. "On n'aurait pas eu ces aléas climatiques négatifs au printemps, on serait sur une très belle récolte", déplore M. Guéguen. "On a envie de finir cette année et de repartir sur une feuille blanche."


LA CATASTROPHE EN IMAGE A LA MAISON