« Une grande qualité d'écoute. Un fin négociateur. Beaucoup de savoir faire. Quelqu'un qui sait déléguer mais aussi faire preuve de l'autorité nécessaire pour mener à bien les projets… », Marc Schaller (maire de Préhy), qui a présidé la Chambre d'agriculture durant 12 ans, a été élogieux, jeudi soir, à la salle des fêtes de La Chapelle-Vaupelteigne, au moment de remettre les insignes de chevalier du mérite agricole à Frédéric Gueguen. 

Président de la FDAC (fédération de défense de l'appellation Chablis), ce Parisien de naissance a su tracer sa route et écouter les conseils de ses pairs pour parvenir à son objectif : créer un domaine viticole avec son épouse Céline.


Après une scolarité au collège de Chablis puis au lycée de Tonnerre, Frédéric Gueguen décroche un BTS au lycée de La Brosse avant d'effectuer une formation viticole à Beaune. Il consacre alors week-ends et vacances à travailler dans les vignes, dans les finages de La Chapelle-Vaupelteigne ou encore Maligny.

C'est d'ailleurs à Maligny qu'il entre réellement dans le métier en travaillant chez son oncle, Jean Durup, avant de rejoindre le domaine Brocard à Préhy. En 2013, Frédéric et Céline décident de créer leur propre domaine qui compte aujourd'hui une vingtaine d'hectares en appellation chablis et chablis premier cru, mais aussi sur les terroirs de l'Auxerrois.

Médaille partagée

Très fier de cette récompense, Frédéric Gueguen a tenu à la partager avec ceux qui lui ont mis le pied à l'étrier, citant notamment Adhémar et Francis Boudin de la Chapelle-Vaupelteigne – « ce sont eux qui m'ont appris le métier et ses valeurs » – ; son oncle Jean Durup – « il m'a toujours soutenu et encouragé » – ; sa belle-mère Claudine Brocard – « elle a facilité notre installation » – et le couple Marc et Jacqueline Schaller.

Ce féru d'histoire politique a tenu aussi à mettre en avant le conseil d'administration et les permanents de la FDAC. Mais son dernier mot a été pour son épouse Céline : « Nos qualités complémentaires ont permis cette réussite. »